Lettre pour toi, mon petit h.

Hector,

Au moment où je t’écris cette lettre, nous sommes le 5 juillet 2019. Ce n’est pas une journée comme les autres, 3 ans que tu es parti rejoindre tes petites étoiles. Des mots me viennent, j’ai envie de t’écrire. Je pourrais le faire sur un papier, dans un cahier, mais j’ai envie de t’écrire ici. Le premier article que j’ai écris sur notre histoire m’a énormément apaisé…Et mon site est aussi le tien, un peu notre petite maison commune. J’ai aussi envie de partager ce que je t’écris. Peut-être cela aidera d’autres parents, familles qui comme nous sommes séparés…

Déjà 3 ans… le temps défile, il a atténué la colère contre ce fichu CMV. Il a atténué la douleur, il nous a apaisé. Mais la tristesse est parfois très présente, je n’arrive toujours pas à penser à toi ou à parler de toi sans que ma gorge ne se serre et que les larmes ne viennent…

Je donnerais tout pour t’avoir dans mes bras ne serait ce que quelques secondes, serrer ton petit corps, te revoir une fois. J’ai pourtant des photos de toi, mais je n’arrive pas à les regarder, c’est trop difficile. Je préfère me replonger dans mes souvenirs, me souvenir de toi, de ta petite fossette, de ta petite bouche, tes petites mains, tes petits doigts que j’ai serré dans mes mains…

Cela fait longtemps aussi que je ne suis pas venue te rendre visite au cimetière…ne m’en veux pas, je pense à toi chaque jour mais le cimetière me renvoie en puissance mille mes émotions…me renvoie aux moments tellement douloureux du retour de la maternité sans toi, du passage obligé pour récupérer ton acte de décès au bureau d’état civil, de la découverte de ton nouvel endroit… Mais je ferais un effort pour venir te voir très vite!

Je pense aussi souvent à ce CMV. Le mois de juin a été un mois de sensibilisation à ce virus organisé par l’association Chanter Manger Vivre https://chantermarchervivre.org/ .

J’aurais aimé partagé notre histoire, mais je n’en ai pas eu la force. Je le ferais sûrement un jour. Promis. La colère s’est atténuée, mais je me sens parfois victime. Si j’avais travaillé et habité à quelques kilomètres de chez nous, j’aurais été protégé et certainement au courant que je n’étais pas immunisé contre le CMV… en Belgique la sérologie pour le CMV est recherché chez les femmes enceintes tout comme la sérologie pour le toxoplasmose… mais en France on ne recherche pas le CMV… on n’en parle pas non plus d’ailleurs ! et tu en as fais les frais, ton cerveau a été abîmé par ce virus… notre famille a été abîmé par ce virus.

Pendant cette prochaine quatrième année sans toi, je me mets comme objectif de parler du CMV, de peut-être mener des actions, je ne sais pas trop précisément encore, mais ce sera mon objectif je te promets !

Voilà pourquoi je t’écris aujourd’hui, pour te dire que je suis là, je pense à toi. Je crée pour toi.

Hier après-midi j’ai arrêté d’avancer sur les commandes, je sentais que j’avais besoin de faire quelque chose pour toi. J’avais besoin de ce moment avec toi…

Je t’ai donc créé une petite poupée avec ton prénom, qui te ressemble, paisible, avec ton petit bonnet, ton pyjama, au milieu de tes étoiles… J’ai passé du temps pour te créer le bonnet parfait, il est comme je l’imaginais, j’espère qu’il te plaît !

En créant ta petite poupée, je me suis imaginé en créer plein d’autres pour tes copains et copines, car je sais que vous êtes (malheureusement) nombreux sur vos étoiles… J’aime m’imaginer que vous jouez tous ensemble, peut-être un jour avec chacun et chacune votre petite poupée…

En tout cas la tienne restera près de moi dans mon atelier.

Je voudrais aussi te dire que je vais bien, je vais mieux. Ne t’inquiète pas pour moi, même si il y a quelques larmes en écrivant ces mots. J’ai revu il y a quelques jours ta petite plume blanche en ouvrant la fenêtre de la chambre de ton petit frère, tu es là je le sais.

Je te promets d’aller de mieux en mieux, de me démener pour développer ma petite entreprise, de ne rien lâcher. J’aime tellement créer pour tous ces petits, il y a un peu de toi dans chacune de mes créations, alors je sais que tu es un peu partout occuper à protéger tous ces petits.

Voilà comment je résumerais cette troisième année sans toi, tu as amené du changement dans nos vies, en positif. Je réussi enfin à t’écrire et ça me fait tellement de bien si tu savais… j’espère que tu aimes me lire!

Je pense t’écrire plus souvent ici, alors reste connecté 😉

Gros bisous mon petit,

Ta maman.

PS : bisous à ta petite étoile💕

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

INFO IMPORTANTE : je laisse les commandes ouvertes mais les expéditions sont suspendues jusqu'à ce que le contexte actuel s'améliore. Ignorer